/ janvier 10, 2020/ Conseil général, Ecologie, Economie/ 0 comments

Fin 2019, et comme il est d’usage lors du dernier Conseil général, le débat a porté principalement sur le budget 2020 ; le compte rendu du BULCOM du 20 décembre 2019 est lacunaire et peu détaillé, le budget 2020 n’a pas été adopté à l’unanimité.

Nous nous permettons d’apporter ici une correction importante. Le groupe vert’libéral a procédé à une analyse rigoureuse du budget 2020, en toute modestie et reconnaissance du travail du Conseil communal et de l’administration. Plusieurs interventions ont été prononcées au cours du Conseil général par les différents groupes. La principale est venu de notre parti : Nous sommes très préoccupés par les finances de notre commune, par la dette élevée par habitant qui pèse sur chaque citoyen (adultes et enfants compris), soit une dette par habitant de CHF 4’847.-. Le budget 2020 présente à nouveau un excédent avoisinant les CHF 273 000.-. Lors du vote, les Vert’libéraux l’ont rejeté (1 vote contre, 1 abstention).

Au cours des trois dernières années, nous avons pris position et rejeté plusieurs dépenses que nous considérons comme totalement inutiles : L’achat d’un terrain au prix de CHF 60’000.- pour permettre la construction d’une hypothétique déviation du village, un investissement de CHF 1’860’000.- pour un terrain synthétique, alors qu’une rénovation du terrain naturel aurait permis d’économiser CHF 600’000.-, tout en finançant d’autres travaux bientôt nécessaires du centre sportif et en évitant une clôture malvenue de 4 à 6 mètres qui ne permet plus à nos enfants d’y accéder librement. Conscients de l’urgence d’offrir des places de crèche, nous avons proposé un amendement de rénovation et de sécurisation temporaire des façades des Jardillets pour un montant de CHF 120’000.-, afin de ne pas dépenser la somme de CHF 978’000.-, dû à un manque d’anticipation, sans connaître le sort du nouveau centre scolaire. Ce dernier sera doté de suffisamment de places de crèche dans des locaux adaptés, lumineux et à proximité des transports publics.

Nous tenons à utiliser les dépenses de manière ciblée afin d’apporter une réelle plus-value aux citoyens de notre commune. Nous voulons investir dans des projets propices pour l’avenir de nos enfants, pour celui de nos aînés (commerces de proximité, appartements protégés), et pour l’avenir de notre planète (centrale solaire et chauffage avec des énergies renouvelables pour le nouveau centre scolaire). Nous voulons cesser de vivre au-dessus de nos moyens. St-Blaise, grâce à des dépenses raisonnables, peut se permettre aujourd’hui de réduire son coefficient fiscal. Celui d’Hauterive est de 70 points. Mais pour combien de temps ? Ne payons-nous pas déjà assez d’impôts dans ce canton ?

Si vous aussi vous souhaitez consacrer une petite partie de votre temps à la chose publique, venez nous rejoindre pour mener ensemble des actions pour le bien-être de tous les Altaripiens et Altaripiennes et redonner à Hauterive une vie de village animée. Vous trouverez nos prises de position au Conseil général et dans la presse sur notre site : https://hauterive-vertliberaux.ch

Les Vert’libéraux vous remercient de votre lecture et profitent de cette occasion pour vous souhaiter une bonne année 2020.

Au nom des Vert’libéraux d’Hauterive,

Laurent Ramsbacher (président), et Pascal Brander (conseiller général)

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*