/ septembre 1, 2019/ Ecologie, Economie/ 0 comments

C’est bien connu, les économies et les restrictions se font en cas de coup dur ou pour aider à boucler des fins de mois difficiles. Mais pourquoi toujours attendre que cela devienne une contrainte pour agir ? Je parle ici de l’eau et de mesures d’économie qui sont plus faciles à mettre en oeuvre lorsqu’il y a abondance.

Hauterive a de l’eau, contrairement aux villes du Cap et de Malaga, à la Californie, ou tout près de chez nous à Enges, sur les montagnes du Jura. Par jour, chaque habitant de notre pays consomme 142 litres d’eau (hors industrie et agriculture). Ce volume a certes considérablement diminué depuis la fin des années 1990, mais reste impressionnant, en particulier pour les ménages nombreux. Plus de 80% de la consommation est utilisée pour la salle de bain et l’évier de la cuisine, dont plus de la moitié uniquement pour les toilettes, la douche et le bain.

Nous pouvons vivre bien avec moins. Conscient de cela, je m’y efforce avec ma famille. Raccourcir le temps des douches, procéder régulièrement à des détartrages, prêter attention aux fuites d’eau qui consomment une énorme quantité d’eau, privilégier l’usage du lave-vaisselle (seulement 2.1% du volume d’eau d’un ménage), interrompre l’écoulement pendant le brossage de dents, se doter de dispositifs économiseurs d’eau, etc. La liste n’est pas exhaustive. Vous trouverez ci-dessous des liens intéressants décrivant toutes sortes d’opportunités d’économies.

C’est bon pour la nature, bon pour notre portefeuille et d’une valeur inestimable pour les générations futures.

Laurent RAMSBACHER, Président des Vert’libéraux d’Hauterive 

Liens utiles et sources pour les chiffres ci-dessus: 

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*